Accessibilité PMR

Accessibilité PMR

La loi demande que chaque Établissement Recevant du Public (ERP) doit être accessible à tous. Y compris aux personnes en situation de handicap et quel que soit leur handicap. La notion d’accessibilité signifie que chacun doit pouvoir entrer et sortir des ERP. Cela implique aussi que les prestations fournies doivent être adaptées.

Pour vous accompagner dans la mise aux normes de vos locaux, nous proposons :

 

– Mise en œuvre de places de parking PMR (pour les personnes à mobilité réduite) :

La règlementation demande une Signalisation Verticale soit un panneau de signalisation  B6d (arrêt et stationnement interdit) et un Panonceau M6h (sauf PMR). En complément, il faut une Signalisation Horizontale soit un marquage au sol sur une place qui fait 5 mètres sur 3,3 mètres de large avec 2 sigles 50 x 60 cm représentant une silhouette dans un fauteuil roulant à l’entrée de la places,  la tête doit être dans le sens de la circulation, le 3ème pictogramme de 1 x 1,2 m au centre de la place.

– Réalisation de cheminements piétons :

Ils doivent respecter les textes règlementaires sur les Personnes à Mobilité Réduite (PMR). De plus, être dégagés de tout obstacle fixe ou mobile entravant les trajets des piétons et des PMR. Pour cela, ils ont à respecter des critères de qualité en termes de continuité, de sécurité, de sûreté, d’attractivité, de lisibilité, de confort, … Offrir des trajets courts aux piétons et aux PMR amène à préciser les concepts de bande passante et de trajet direct.

– Pose de BAO (Bande d’Aide à l’Orientation) :

Ces bandes nervurées de guidage est implantées en continu et les nervures dans le sens du déplacement. Cela permet aux personnes malvoyantes ou non voyantes de garder un axe de déplacement et les guider dans leurs déplacements.

– Pose de BEV (Bande d’Eveil de Vigilance) :

Les Bandes d’Eveil à la Vigilance (BEV) ont pour but d’alerter d’un danger et de sécuriser les déplacements des personnes aveugles ou malvoyantes dans les zones comportant des obstacles. Grâce à leur texture podotactile, elles sont aisément identifiables par les usagers. L’implantation des bandes podotactiles est rendu obligatoire aux abaissés de trottoir des passages piétons lors de travaux sur voirie. Elle doivent également être présentes en haut d’un escalier. Un revêtement de sol doit permettre l’éveil de la vigilance à une distance de 0.50 m de la première marche grâce à un contraste visuel et tactile

– Mise en place de nez de marche et contres-marches :

La première et la dernière marche doivent être pourvues d’une contremarche. Elle doivent être d’une hauteur minimale de 10 cm et visuellement contrastées par rapport à la marche.

Les nez de marches doivent répondre aux exigences suivantes :

  • être contrastés visuellement par rapport au reste de l’escalier sur au moins 3 cm en horizontal
  • être non glissants
  • ne pas présenter de débord excédant une dizaine de millimètres

Contactez-nous pour tous renseignements complémentaires.